Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2007 2 06 /11 /novembre /2007 00:57


Si c'est un homme



Vous qui vivez en toute quiétude
Bien au chaud dans vos maisons.
Vous qui trouvez le soir en rentrant
La table mise et des visages amis,
Considérez si c'est un homme
Que celui qui peine dans la boue,
Qui ne connaît pas de repos,
Qui se bat pour un quignon de pain,
Qui meurt pour un oui pour un non.
Considérez si c'est une femme
Que celle qui a perdu son nom et ses cheveux
Et jusqu'à la force de se souvenir,
Les yeux vides et le sein froid
Comme une grenouille en hiver.
N'oubliez pas que cela fut,
Non, ne l'oubliez pas :
Gravez ces mots dans votre coeur.

Pensez-y chez vous, dans la rue,
En vous couchant, en vous levant ;
Répétez-les à vos enfants.
Ou que votre s'écroule,
Que la maladie vous accable,
Que vos enfants se détournent de vous.



Primo Levi.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vita 11/11/2007 20:50

bonjour de VITA

Catgirl 11/11/2007 21:17

bonne soirée Vita ;)

Jean-Yves 07/11/2007 18:37

Non Cat, je n'ai pas le livre : cette citation est reprise d'une interview de Simone Veil suite à la sortie de son livre...

Catgirl 07/11/2007 19:13

oki, merci :Dbisous

Jean-Yves 07/11/2007 08:30

"Je vois les choses autrement. Je ne donne pas trop d'importance aux petits événements désagréables de la vie, les déceptions, les vacances gâchées. En revanche, je reste bien sûr sensible aux événements graves : la maladie d'un enfant. Le reste me paraît très secondaire. Cela a cependant créé chez moi une susceptibilité extrême à l'humiliation, pour moi-même et pour les autres. Je ne supporte pas d'être humiliée ni de voir les autres humiliés. C'est vrai pour tous les déportés. Ils ont gardé un souvenir trop atroce des humiliations gratuites. "Simone Veil

Catgirl 07/11/2007 17:48

merci Jean Yves, tu as le livre ???bisous

Claire Ogie 07/11/2007 06:03

J'aime bien ce que tu dis en parlant de l'oublie des gens, c'est très exactement ce que je pense aussi. Seules les personnes qui restent éveillées à leurs souvenirs, à leur vécu peuvent avancer de façon positive. Ca me fait penser à un commentaire que l'on m'a mis hier sur "adolescence". Non, on est pas obligé de reproduire le shéma, pour cela il ne faut pas perdre la mémoire, il faut avoir cette force là. Sinon, tout n'est plus que tricherie et dans ces conditions, la vie n'aurait plus aucun sens à mes yeux.

Catgirl 07/11/2007 06:51

non il ne faut pas oublieret pour ne pas reproduire, il faut oser affronter pour comprendre et ne pas reproduire ...j'ai toujours refusé d'oublier mon histoire ... je suis allée au bout de moi même et aussi dans le pire pour être sûre que je n'étais pas comme eux, que je ne ferais pas ce qu'on m'a fait ...depuis que je sais que je ne suis pas comme eux, j'ai arreté de me détruire, et j'ai commencé à me construire ... je me rends accessible à ma mère ... et aux autres ... beaucoup de gens ne sont que des tas de mensonges et de tricheries, ils vivent dans leurs petits arrangements avec leur conscience, j'ignore comment ils font ... et je crois qu'il ne vaut mieux pas que je sache ...bisous

Flo-Avril2 06/11/2007 23:50

Il est très dur mais tellement vrai...Bisous ma Cat et prends soin de toiFlo

Catgirl 07/11/2007 06:41

je ne sais pas si c'est le plus dur que j'ai luje pense que le plus dur fut le shoah de ... j'ai oublié le nom ... du cinéastre ... avec les témoignages des gens des deux côtés ...bisous Flo

Mon Grenier