Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 04:23
undefined

Le film :

Camille habite dans une chambre de bonne, au dernier étage d'un immeuble huppé parisien. Elle est femme de ménage dans des bureaux la nuit. Un soir, elle rencontre Philibert, un riche locataire de son immeuble et l'invite à diner. Philibert cohabite avec un ami, Franck qui est son opposé. Le geste de Camille à son égard va lui apporter beaucoup. Un soir, s'inquiétant de ne pas voir la jeune femme, Philibert monte la voir et la trouve malade. Dès lors, il va la prendre en charge, l'installer avec lui et Franck. Philibert n'a pas de sentiments amoureux pour Camille, il a son égard la tendresse d'un frère. Franck par contre, voit l'installation de la jeune fille d'un très mauvaise oeil. Et pourtant ... lui aussi va comprendre que chez certaines personnes, donner sans rien attendre est possible.


Ce que j'en ai pensé :

Je n'ai pas encore lu le livre d'Anna Gavalda.

Le film est simple et le jeu des acteurs est simple aussi. On n'est pas dans le surjeu, les effets de style. On est dans un moment de vie.
Ce que je trouve dommage, c'est que ... Audrey Tautou ... dans ce genre de rôle ... on a toujours l'impression de retrouver Amélie Poulain. Je pense que les réalisateurs devraient oublier qu'elle a été Amélie Poulain, que Amélie Poulain, c'est un rôle de composition, pas Audrey Tautou.
Hormis cela, je la trouve magnifique ... elle a quelque chose d'une douceur qui s'impose à nous et qui nous oblige à sourire et à être ému.
Guillaume Canet, quand je le vois de profil, je ne peux m'empêcher de penser à mon cousin. Je trouve qu'il lui ressemble. J'aime son jeu nonchalant, qui ne donne jamais l'impression qu'il joue est rôle, mais qu'il est le personnage comme il est dans la vie. J'ai trouvé la scène avec Paulette, sa grand-mère dans le film, quand ils sont à la maison de convalescence et qu'elle n'a de cesse de se plaindre ... et qu'il se met en colère ... très juste ... en tout. Dans les mots, dans la colère, dans l'émotion.

Ce film nous montre qu'il suffit de peu pour changer une vie ... pour que les choses s'embriquent les unes dans les autres et changent notre chemin. Un geste ... une main tendue ... un mot ... une proposition ... et surtout essayer, prendre le risque ... ne pas avoir à se demander comment cela aurait été si on avait oser dire oui et se lancer ... parce que même si on se plante, au moins on a essayé ...

C'est un film sur la communication entre les gens, sur avoir des relations avec des gens. Un film qui montre qu'à un moment il ne faut plus avoir peur des autres, avoir peur qu'ils nous manipulent ... même si c'est une chose de plus en plus courante, les gens qui ne s'intéressent à vous que pour l'intéret qu'ils peuvent en tirer. Mais parfois, on fait de belles rencontres ... il suffit d'oser.

Il paraît que le film a bien retranscrit le livre ... alors dès que ma pile de quelques livres aura diminué ... je demanderai à Val de me prêter ce bouquin.

Et vous ... vous les connaissez vos voisins ?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michka dit Le Pirate :0091: :0010: 06/01/2008 20:33

:0010: mon padawan

midori 06/01/2008 11:40

Je n'ai pas vu le film , mais le livre m'a été offert par mon ami lippefi pour mes 30 ans , je ne le remercierais jamais assez pour ce cadeau , tout d'abord parce qu'il a été présent  au bon moment pour moi et pour l'histoire même du roman  . Le livre d'Anna Gavalda est tout simplement magnifique , il m'a beaucoup touché .Et vu le résumé que tu fais du film il a en parfaitement respecté  la simplicité et l'émotion qui s'en dégage . Oui , il ne suffit parfois de pas grand chose  pour changer une ou des vies , le tout est d'osé prendre le risque de tout changer. Je te fais une grosse bise Cat  et te souhaite une bonne lecture

Catgirl 06/01/2008 12:18

je ne l'ai pas encore lu ... mon amie Val a rencontré Anna Galvada, lors d'un prix littéraire des collèges. Je lui avais fait découvrir A. G. ... et elle m'a parlé de leur rencontre. A. G. est une ancienne prof de lettres, elle est simple ...Bref, il me reste à lire le livre ... j'avais été très émue par les livres que j'ai lu d'elle ... Peu de choses peuvent faire basculer nos vies ... bisous Midori :001à/

freDeric 06/01/2008 10:36

Il y a des films, comme ça qu'on se souvient, qui marquent. celui-ci m'avait touché pour les relations tres fortes des personnages. Un petit + pour le "begue" qui m'a bcp ému. 

Catgirl 06/01/2008 12:22

Philibert, sa relation à Camille ... rien d'amoureux, et tout dans le partage, le donner gratuitement ... Il est là, n'est pas le plus présent et pourtant ... pourtant un tel travail sur lui grâce à Camille, grâce au fait qu'un jour, elle a osé lui parler, osé l'inviter et qu'il a osé dire oui ...je repensais ce matin aux relations entre Philibert et Franck, car finalement dans le film on ignore comment ils se sont rencontrés ... on pourrait penser que Franck profite de Philibert, mais je ne pense pas ... je pense que la lecture du livre m'éclairera sur leurs relations ...bisous Frédéric.

Jean-Yves Alt 06/01/2008 10:13

Ta question finale met chaque lecteur devant ses responsabilités. La réponse que chacun y apporte(ra) est (sera) sans doute la meilleure récompense de ce film qu'au demeurant je n'ai pas vu. Reste à chacun, à moi aussi, d'avancer dans cette petite utopie relationnelle car je sais que jalousie et mesquinerie jouent à cache-cache avec ceux que l'on côtoie au quotidien... donc nos voisins...

Catgirl 06/01/2008 12:27

oui, mesquinerie et jalousie ... tu as raison, c'est pourquoi on peut les connaitre, sans pour autant avoir des relations poussées ;) ... mais savoir quand même qui ils sont ...ma voisine du quatrième qui cherche à déménager, j'ai toujours mis une distance avec elle ... elle est gentille mais je n'aime pas ... des petites réflexions ou remarques qu'elle ne peut s'empêcher de faire ... une fois elle est venue chez moi et je n'ai pas aimé ce qu'elle a dit ... les préjugés ...et je l'avais rencontré le jour du réveillon du 31 ... je disais que j'allais rester tranquille ... elle me sort "fais attention de ne pas te faire violer" ... j'ai trouvé ça ... enfin je te laisse deviner ce que cette phrase m'a fait ... par contre mes voisins de pallier ... depuis que je suis arrivée il y a presque neuf ans ... j'ai toujours eu d'excellents rapports avec eux ... pas envahissant ... des rapports qui me conviennent et à eux aussi ...et le premier janvier, vers onze heures, je suis allée les voir pour leur souhaiter la bonne année, boire le café ... discuter un peu ... et j'en suis partie une heure plus tard ... contente ...je ne prône pas le "être toujours fourré chez l'autre" ... je ne suis pas comme ça, je suis et reste sauvage ... mais savoir quand même qui est l'autre, un minimum ... bisous

Ano 06/01/2008 10:00

C'est vrai on ne connait pas toujours ses voisins, tu me donnes envie de voir ce film... Baisers.

Catgirl 06/01/2008 12:30

les gens se replient sur eux ... s'enferment, refusent, ont peur ... je ne sais ... bisous bisous

Mon Grenier