Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 00:53
undefined

Le film :

La nouvelle année commence, et par la même occasion, un nouveau journal pour Bridget. Voici bientôt trois mois qu'elle coule des jours heureux et de sexe avec le très charmant Marc Darcy. Son boulot marche plutôt pas mal. Seulement voilà, Bridget doute (merci ses amis) de la fidélité de Marc. Elle le quitte, il revient ... Elle le quitte plus tard et retrouve sur sa route Cleaver, le dragueur invétéré, imcapable d'un moindre soupçon de fidélité.


Ce que j'en ai pensé :


Nous avions quitté une Bridget heureuse quelques jours avant Noël. Nous la retrouvons heureuse, toujours enrobée, mais toujours en proie au doute. Pourquoi l'incroyable Marc Darcy (ah Colin Firth !) s'intéresse-t-il à elle, alors que tous les opposent ? Elle est fofolle, fantasque, reine des gaffes, cent pour cent nature. Il est dressé à l'école d'Eton, avocat en droit de l'homme international, sérieux, limite coincé, mais visiblement pas dans l'intimité. C'est alors qu'entre en scène, la splendide secrétaire de Marc. Magnifique, des jambes à n'en plus finir, un tour de taille digne d'un manequin, d'archétype total dont les magasines et les publicitaires nous bombarbent, nous femmes rondes, pour nous faire culpabiliser de nos kilos en trop, de notre cellulite (ils oublient souvent de dire que les photos sont retouchées, la cellulite et les vergetures gommées).

Bridget doute de Marc, parce qu'elle doute d'elle. Pas de son pouvoir sexuel, non, mais du fait qu'on puisse l'aimer toute entière (non non je ne m'assimile pas à Bridget, j'ai plus de rondeurs ... mdr ... j'ai pas les cheveux filasses, et je ne mets pas des jupes qui m'arrivent au-dessus du genoux qui me feraient un fessier que même Maïté m'envirait ... mdr ).

Bridget Jones n'est ni plus ni moins qu'un bout de nous, de nos doutes, de nos peurs. Je parle pour toutes ces femmes qui acceptent ce qu'elles sont et qui n'oublient pas que dans la vie rien n'est jamais acquis.

Je tire mon coup de chapeau à Renée Zellweger. Ils ne l'ont pas arrangée du tout. Le coup de la gaine qui l'empêche de marcher, la démarche assez particulière (au point que je me suis demandé si dans la vie, elle marchait de cette manière), les cheveux tout raplapla, bref, quelle nature généreuse.

TF1 (puisque c'est eux qui diffusaient) ayant eu un soucis ce soir là, j'ai vu la moitié du film en image parasitée de bleu et rouge ... et l'autre moitié en normal, seulement c'était tellement moche avant que je me suis dit mince, wahoo les images sont magnifiques. C'était au moment où notre Bridget se retrouvait en taule pour traffic de cocaine en Thaïlande. Et je l'ai trouvé pas belle, mais vraiment pas belle du tout. Que ne ferait-on pas pour montrer que les rondes limite pas belles peuvent AUSSI être aimée et pas seulement par des laiderons. Vous savez, genre, vous êtes grosses, célibataires, vous ne ressemblez pas à Claudia, Carla donc si vous êtes seules, c'est que vous êtes trop difficiles ! Qu'on se le dise, ce n'est pas parce que vous n'avez pas trouvé celui qui était VOTRE moitié, non, c'est de VOTRE faute, parce que vous êtes difficiles ... (je dis ça parce que bon, y'a toujours des mecs délicats qui pensent que parce qu'on est ronde et célibataire, on est prête à tout pour se faire sauter ...) ...

Sinon, on peut noter des trucs carrément impossible dans ce film ... je doute que si nous sommes pris à la douane thailandaise avec beaucoup de cocaine, on puisse sortir aussi vite de prison, grâce à son ex amant, avocat en droit de l'homme international parce qu'on aura reconnu et dénoncé la personne qui a procuré et glissé la drogue à notre insu dans nos bagages. Combien d'étrangers (notamment des femmes) croupissent dans les geôles thailandaises pour traffic de drogue alors qu'elles ignoraient être des porteuses de drogue.

Et que dire de la surprenante révélation finale, sur qui est réellement la secrétaire. Là, c'est pareil, la pirouette qui tombe dans la carricature ... gr... alors comme ça en fait, la secrétaire est lesbienne et raide dingue de Bridget qui accepte un chaste baiser sur la bouche et qui conclut avec Beccie en lui disant que bien qu'elle soit hétéro à cent pour cent, voire trois cent pour cent, si elle venait à passer "de l'autre" côté, il n'y en aurait qu'une "elle" ... ah ah ah ...

Un bon moment cependant. Parce que bon Bridget, hein ... on l'adoreeeeeeee !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Claire Ogie 14/02/2008 07:43

Je constate que je suis tout à fait d'accord avec tes impressions sur ce film, le fait de te lire me remémore le film que j'ai vu il y a un moment maintenant. Comme quoi il n'avait pas laissé de traces inoubliables... lolMais c'est vrai qu'on l'aime bien Bridget, elle a un côté léger dans sa lourdeur qui nous allège d'un gros poids ! ;-)

Catgirl 14/02/2008 17:37

exactement :)

Ano 12/02/2008 19:05

Comme d'habitude tu es allée loin dans l'analyse du spectateur et je pense que tu as raison, et tu le dis bien, et tant pis pour ceux qui que voient pas les charmes des Rondes d'autres le font à leur place... Quant à la bisexualité et l'homosexualité je suis comme toi et ce qu'en dit Jean-Yves, je déteste les clichés erronnés ou les clins d'oeil gnan gnan... Baisers.

Catgirl 12/02/2008 19:19

merchibaisers

:0091: lili Flore :0010: 12/02/2008 16:30

ce sont des films que j'ai vu et ...pas trop de souvenirs faut croire que je n'ai rien trouvé de formidable dedans, je sais que ma fille avait adoré et m'avait conseillé fortement de les voir. comme qioi les gouts et les couleurs!!bises et bonne finde journée

Catgirl 12/02/2008 18:05

ben disons que c'est marrant, mais pas non plus ... inoubliable :Pbisous bisous

sieglind la dragonne 12/02/2008 14:18

Alors là, si c'est pas du hasard ça !! Je viens juste de voir ça en diagonale sur le web (sur Youtube, ils ont carrément les deux films coupés en rondelles) je n'ai pas spécialement accroché (comme toi, le coup de l'emprisonnement en Thaïlande j'ai plus qu'un doute) et de plus...  avec le recul, on s'aperçoit que la nana qui a écrit le bouquin s'est bigrement inspirée (pour ne pas dire a pompé carrément) de Orgeuil et Préjugés de Jane Austen (que j'adore pour ses portraits d'une ironie plus que  fine de la société anglaise de l'époque) J'avais déjà tilté sur le nom du héros (ouah... comme tu dis, regardes la série BBC Pride and Prejudice de 1995, tu vas piger pourquoi on craque sur Colin Firth hé, hé) C'est le même Monsieur Darcy à deux siècles de différence ! Les mêmes préjugés qu'ont les héros, dialogues et situations juste changées... Y a pas photo, je garde Austen, à la rigueur Firth dans  la série anglaise... Bridget, je l'oublie vite... Bises Cat

Catgirl 12/02/2008 18:06

j'ai vu Price and Préjudice :D ... ét ét ét ... bisous bisous

Jean-Yves 12/02/2008 09:48

"Bien qu'elle soit hétéro à 100%, voire 300%, si elle venait à passer "de l'autre" côté, il n'y en aurait qu'une "elle" ... ah ah ah ..."C'est bien une réplique de scénario car je ne crois pas qu'on puisse passer "de l'autre côté", ou alors c'est qu'on s'est menti à soi-même et qu'on a menti aux autres... Caricature qui fait croire que l'homosexualité est un choix. Alors que le choix n'est que dans l'acceptation de la vivre, une fois qu'elle est acceptée intimement.

Catgirl 12/02/2008 18:04

voui, je sais bien, c'est pour ça que ... j'ai relevé ;)bisous

Mon Grenier