Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 00:00












Le site de Science et Vie Junior, Hors-Série avril 2008.

Le sommaire de ce hors-série.















C'est un sujet qui m'intéresse depuis très longtemps. Si au début, j'ai surtout lu des livres parlant de la déportation juive, sur la résistance, depuis un moment maintenant, je cherche aussi à savoir ce qui motivait les partisans d'Hitler. Pour comprendre.

Ce hors série de Science et Vie Junior est très bien fait. Je le conseille à tout le monde, y compris aux profs d'histoire, pour aborder cet événement historique autrement. Par contre, je regrette une fois de plus, que l'accent soit mis principalement sur la déportation des juifs, et seulement d'eux, alors que nous savons désormais, que tziganes, homosexuels, handicapés ont fait, tout aussi cruellement,  les frais de ce carnage humain. Il faudra attendre, dans ce numéro, la partie où les journalistes ont imaginé le monde si Hitler avait remporté la guerre, pour que l'on parle du "sélectionnisme" nazi. Ils ont imaginé que des cartes d'identité appelé FLICS rangeaient les individus par catégorie, chacun d'eux essayant d'en changer pour une mieux classée " Prédisposition au diabète : positif." Une tare. J'étais bon pour la castration chimique ! Pas d'enfant, pas le droit de me marier ... Ma tête s'est mise à tourner. Par chance, il y a des types bien partout. Le docteur a ouvert une porte qui donnait sur une ruelle derrière l'hôpital. Il a dit, un peu fort :"Je reviens dans un instant". Et il m'a laissé devant la porte. Pas besoin de m'expliquer. Je me suis enfui sans regarder derrière moi. J'étais un paria, condamné à me réfugier auprès d'un groupe de ces jeunes marginaux aux cheveux longs qui émergeaient en Amérique et en Europe.
Pour moi, en une minute, le monde avait basculé. Pour les autres, combien de temps cela prendrait-il ?

Outre l'évolution de la guerre, sur le terrain, sur les stratégies, les journalistes ont su redonner à la Russie son rôle essentiel dans la victoire des Alliés sur Hitler. Il ne faut pas perdre de vue, que si ce sont bien les Américains, les Canadiens et les Anglais qui ont débarqué sur les plages normandes, pour libérer la France et l'Europe, les Russes ont fait échec à Hitler à Stalingrad, et ainsi à la conquète de l'est. Mais qui osait mettre en avant le rôle essentiel du pays communiste le plus puissant du monde qui rentra, après cette guerre mondiale dévastatrice, en guerre froide avec le monde capitaliste ? C'est ainsi que l'on voit clairement, au fil du temps, que tout n'est qu'une question de point de vue, y compris dans la manière dont on nous apprend l'histoire.

Ce hors série remet en ordre certaines choses, notamment la participation des soldats noirs, que ce soit les africains ou les G.I. américains. Il nous rappelle que si les allemands considéraient l'homme blanc comme son égal, il n'en allait pas de même pour le noir qu'ils considéraient comme un sauvage sanguinaire. C'est pour cela que peu de noirs furent fait prisonniers, les allemands préféraient les tuer.

Il est bon aussi de rappeler les motivations des uns et des autres, les hommes déjà, que ce soit ceux qui ont suivi les allégations d'Hitler (les Allemands, Pétain, certains français ...), les pays qui ont choisi de se ranger au côté de l'envahisseur, ceux qui ont voulu rester neutre ...

Je crois qu'il est aussi bon de rappeler que les résistants en France n'ont eu qu'un impact limité sur l'envahisseur allemand. Ils l'ont retardé, certes, ils ont fourni des renseignements essentiels aux Alliers, ils sont résistés, soit par conviction soit par refus de se battre au côté des Allemands. Mais les résistants n'étaient pas que dans les maquis ... il y a les résistants du quotidien, ceux qui aidaient à leur manière et qui sont bien souvent oubliés. Si on dit que celui qui voit et ne fait rien est aussi coupable que le criminel, il est bon aussi de dire que celui qui aide à sa mesure a autant de mérite que celui qui se cache pour oeuvrer sous couvert. Je pense que celui qui a la foi la plus noble est celui qui ne l'exibe pas, mais qui agit chaque jour par rapport à ses croyances, je pense que celui qui a résisté à l'envahisseur, et que l'on ne nomme pas 'résistant' malgré ses actes est aussi résistant que les autres.

Un magazine assez complet qui n'oublie pas la guerre du Pacifique, mais qui aurait peut etre pû aussi évoqué toutes les victimes de Hitler ...

Cette guerre là est le reflet de l'humain à l'échelle mondiale, dans le pire comme dans le meilleur ... mais je crains que cela ne fut plus dans le pire que dans le meilleur.





Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Je vais continuer ma lecture sur la violence nazie d'Enzo Traverso. C'est très stimulant et ça me fait réviser les thèses des historiens sur Auschwitz. Bon, je passais juste là pour te faire un clin d'oeil, prendre les références du Sciences & Vie étant donné que je n'ai pas eu de 3e depuis 3 ans, je dois me remettre à niveau ;) C'est qu'il commence à bien me servir, ton blog, Cat ! Bon, vu que l'article est du 12 juin, je te fais pas de bisous ici pour pas faire un chaud/froid sur ta joue ! J'attendrai le prochain article !
Répondre
C
<br /> et ouo nichaudnifroid :P<br /> si tu ne trouvais pas le magazine, je l'ai toujours et je peux donc te le prêter volontiers ;)<br /> bisous mouillés, parce qu'ici il pleut !!!<br /> <br /> <br />
F
Bisous et plein de bonheur en ce vendredi 13 ma CatBisous d'amitiés, Flo
Répondre
C
<br /> cela me semble ... comment dire ... le bonheur, en ce moment, visiblement ce n'est pas pour moi :(<br /> <br /> mais bon hein ...<br /> <br /> bisous ma Flo<br /> <br /> <br />
S
Fistonne y est abonnée, mais je ne sais si elle l'a reçu. Il fut une époque où elle était très sensibilisée à cette période, le vécu de son arrière-grand père maternel sans doute... elle a perdu un peu de cette passion, pour des écrits plus "fictionnels" si je puis dire...Bises ma Cat et bonne journée
Répondre
C
<br /> ben écoute, moi je ne recherche pas forcément ce genre de lecture dans les romans, mais quoique je fasse si je puis dire, les livres que j'achète sans pour autant<br /> lire le quatrième de couverture me renvoie à ce sujet ... étrange d'ailleurs<br /> <br /> bisous bisous ma dragonne<br /> <br /> <br />
N
tres beau resumer, moi ma passions c'est la bataille des ardennes, et en France on en parle peu ?<br /> bon vendredi bisous<br /> qing et rene
Répondre
C
<br /> il y a quand même des livres qui en parlent,<br /> <br /> j'en ai lu un il y a peu ... de l'or et de la boue<br /> et aussi dans un long dimanche de fiancailles.<br /> <br /> bisous vous deux<br /> <br /> <br />
E
« Il faut s’entraider, c’est la loi de la Nature. » Jean de la Fontaine<br /> <br /> « Je n'ai jamais eu de chagrin qu'une heure de « Bateau-livre »<br /> n'ait dissipé. » Anonyme.<br /> <br /> <br /> « Il était un petit navire qui avait déjà, ja, ja navigué<br /> <br /> Mais comme les grands <br /> <br /> N’aiment pas les enfants<br /> <br /> Et ne savent pas lire, alors ils l’ont coulé… »<br /> <br /> <br /> Reçu hier cette lettre de Frédéric Ferney animateur du « Bateau–Livre » Sur France 5. <br /> <br /> Je vous laisse juge de réagir et surtout de soutenir cette JUSTE cause.... <br /> <br /> N'hésitez pas à laisser vos commentaires et vos messages de soutien que nous ferons parvenir à Frédéric FERNEY. <br /> <br /> Une émission littéraire qui disparaît, contrairement au train, n'en cache pas forcément une autre. <br /> <br /> Alors restons vigilants et continuons de soutenir ceux qui donnent envie de lire ailleurs que sur les autoroutes culturelles...<br /> <br /> MERCI DE RELAYER L’INFORMATION ET DE LAISSER UN MESSAGE SUR CE BLOG :<br /> <br /> http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites<br /> <br /> Votre dévoué, <br /> <br /> Eric Poindron<br /> <br /> *<br /> **<br /> <br /> <br /> Paris, le 4 juin 2008<br /> <br /> Monsieur le Président et cher Nicolas Sarkozy,<br /> <br /> La direction de France-Télévisions vient de m’annoncer que « Le Bateau-Livre », l’émission littéraire que j’anime sur France 5 depuis février 1996, est supprimée de la grille de rentrée. Aucune explication ne m’a encore été donnée. <br /> <br /> Si j’ose vous écrire, c’est que l’enjeu de cette décision dépasse mon cas personnel. C’est aussi par fidélité à la mémoire d’un ami commun : Jean-Michel Gaillard, qui a été pour moi jusqu’à sa mort un proche conseiller et qui a été aussi le vôtre. <br /> <br /> Jean-Michel, qui a entre autres dirigé Antenne 2, était un homme courageux et lucide. Il pensait que le service public faisait fausse route en imitant les modèles de la télévision commerciale et en voulant rivaliser avec eux. Il aimait à citer cette prédiction : « Ils vendront jusqu’à la corde qui servira à les pendre » et s’amusait qu’elle soit si actuelle, étant de Karl Marx. Nous avions en tous cas la même conviction : si l’audience est un résultat, ce n’est pas un objectif. Pas le seul en tous cas, pas à n’importe quel prix. Pas plus que le succès d’un écrivain ne se limite au nombre de livres vendus, ni celui d’un chef d’état aux sondages qui lui sont favorables. <br /> <br /> La culture qui, en France, forme un lien plus solide que la race ou la religion, est en crise. Le service public doit répondre à cette crise qui menace la démocratie. C’est pourquoi, moi qui n’ai pas voté pour vous, j’ai aimé votre discours radical sur la nécessaire redéfinition des missions du service public, lors de l’installation de la « Commission Copé ». <br /> Avec Jean-Michel Gaillard, nous pensions qu’une émission littéraire ne doit pas être un numéro de cirque : il faut à la fois respecter les auteurs et plaire au public ; il faut informer et instruire, transmettre des plaisirs et des valeurs, sans exclure personne, notamment les plus jeunes. Je le pense toujours. Si la télévision s’adresse à tout le monde, pourquoi faudrait-il renoncer à cette exigence et abandonner les téléspectateurs les plus ardents parce qu’ils sont minoritaires? Mon ambition : faire découvrir de nouveaux auteurs en leur donnant la parole. Notre combat, car c’en est un : ne pas céder à la facilité du divertissement pur et du ''people''. (Un écrivain ne se réduit pas à son personnage). Eviter la parodie et le style guignol qui prolifèrent. Donner l’envie de lire, car rien n’est plus utile à l’accomplissement de l’individu et du citoyen.<br /> <br /> Certains m’accusent d’être trop élitaire. J’assume : « Elitaire pour tous ». Une valeur, ce n’est pas ce qui est ; c’est ce qui doit être. Cela signifie qu’on est prêt à se battre pour la défendre sans être sûr de gagner : seul le combat existe. La télévision publique est-elle encore le lieu de ce combat ? Y a-t-il encore une place pour la littérature à l’antenne ? Ou bien sommes-nous condamnés à ces émissions dites « culturelles » où le livre n’est qu’un prétexte et un alibi ? C’est la question qui est posée aujourd’hui et que je vous pose, Monsieur le Président. <br /> <br /> Beaucoup de gens pensent que ce combat est désespéré. Peut-être. Ce n’est pas une raison pour ne pas le mener avec courage jusqu’au bout, à rebours de la mode du temps et sans céder à la dictature de l’audimat. Est-ce encore possible sur France-Télévisions ?<br /> <br /> En espérant que j’aurai réussi à vous alerter sur une question qui encore une fois excède largement celle de mon avenir personnel, et en sachant que nous sommes à la veille de grands bouleversements, je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, l’assurance de mon profond respect. <br /> <br /> Frédéric Ferney<br /> <br /> <br /> P.S. « Le Bateau-Livre » réunit environ 180 000 fidèles qui sont devant leur poste le dimanche matin à 8h45 ( ! ) sur France 5, sans compter les audiences du câble, de l’ADSL et de la TNT ( le jeudi soir) ni celles des rediffusions sur TV5. C’est aussi l’une des émissions les moins chères du PAF.<br /> <br /> <br /> *<br /> **<br /> <br /> POUR EN APPRENDRE D’AVANTAGE, MERCI DE LAISSER UN MESSAGE DE SOUTIEN SUR <br /> <br /> LE BLOG DE ERIC POINDRON<br /> <br /> http://blog.france3.fr/cabinet-de-curiosites
Répondre
C
<br /> Merci pour ce message ...<br /> tant qu'il y aura des gens qui aimeront lire des vrais livres<br /> tant qu'il y aura des gens qui sauront parler de ces livres<br /> <br /> alors rien ne sera perdu<br /> <br /> et pourtant un jour, il faudra bien arrêter d'encenser le médiocre et d'en faire de l'intellect, quand c'est tout juste bon pour ne pas bronzer idiot à la plage ...<br /> <br /> l'échec de la société d'aujourd'hui se reflète dans la suppression de cette émission littéraire, sans doute lui préfèrera t on quelque chose de plus "tout public" ... de plus "facile" ...<br /> <br /> <br /> bonne soirée à vous<br /> <br /> <br />