Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 08:17




Le Livre :

L'empereur de Chine a une fille, Soleil de l'Empire. Celle-ci n'est pas disposé à se marier pour produire un héritier à son père. Il la confie à Zhu, un mandarin aux étranges pouvoirs. Celui-ci l'emmène, au moyen d'une barque à découvrir la vie, et à rencontrer les amants Cheng et Meng.



Ce que j'en ai pensé :

C'est comme Le Petit Prince de Saint-Exupéry, Les Contes du Mandarin ne souffrent pas d'une lecture et d'une oreille au travers des âges. L'enfant tout comme l'adulte y trouvera son compte, sa leçon à en tirer.

Les pouvoirs du Mandarin favorisent l'entrée dans le merveilleux qui n'est pas sans nous rappeler les contes de notre enfance, peuplés de fées, d'animaux humanisés et parlant. La quête d'une réponse.

Soleil de l'Empire doit se plier à sa condition. Fille de l'empereur de Chine, elle doit donner à son père un héritier au trône. Nous ignorons d'où lui viennent ses réticences à trouver un époux, toujours est il que pour elle, l'amour est un leurre.
Confiée au bon soin du mandarin Zhu, je ne suis pas sûre que ce dernier veuille la convaincre de s'ouvrir à la vie de couple. Je crois qu'il a plutôt le désir qu'elle réfléchisse sur ses motivations et qu'elle prenne une décision en ayant un certain nombre d'éléments en sa possession.
Et c'est sans doute là, la véritable sagesse orientale, ne pas donner la solution à un problème, ne pas dire "il faut faire comme ci, il faut faire ceci", mais inviter l'autre à une réflexion personnelle, sur lui-même, ses envies, ses capacités, sa capacité aux autres afin de faire ce que j'appellerai "un choix en son âme et conscience".

C'est ainsi que Zhu invite la princesse Soleil de l'Empire dans une sorte de voyage initiatique où celle-ci va être confrontée à des histoires qui sont liées à Zhu. Il invite la jeune femme à s'ouvrir sur un monde qui dépasse les apparences.

Quand le voyage arrive à sa fin, quand Soleil de l'Empire retrouve les amants Cheng et Meng, Zhu ne va pas avec elle, il la laisse faire son chemin. Il est le gardien de la réflexion intérieure de cette dernière.

Lorsqu'ils sont de retour d'un voyage qui a tout d'imaginaire, puisqu'ils auront voyagé à l'intérieur d'un paravent laqué, Soleil de l'Empire a pris sa décision, une décision qui bouleversera sa vie, et celle de son père. Cependant, elle sera à la hauteur de son destin, elle donnera bien un héritier au trône de Chine. Mais à quel prix pour son père ...

Des mots simples pour des récits forts tournés vers l'humain. Des histoires de vie, des leçons aussi tout en finesse pour qui sait voir au-delà des mots et des apparences.
De jolies illustrations en forme d'estampes.

Un moment de sérénité malgré la gravité du sujet traité.

Merci à Jean Yves de m'avoir fait découvrir ce livre
.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lau 05/05/2009 15:48

C'est agréable de te lire, je crois bien que je vais aller du coté de chez "amazon" pour trouver cet album... Et puis j'adore l'illustrateur. Ses dessins m'emmènent loin...Merci d'avoir passé le relais !

Catgirl 05/05/2009 18:00


de rien ...


DID 01/05/2009 09:25

Quand la lecture guide les pas des hommes, au loin s'estompe le bruit des canons.DID.Gros bisous ma Cat et bon 1er mai

Catgirl 01/05/2009 09:40


merchi mon Did, bon premier mai aussi !!

pleins de gros gros bisous


Mon Grenier