Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 17:08
  "Cette dame qui nous accueille dans sa maison cachée dans les bois n'a rien à voir avec les VRP de la mort qui vantent les mérites de la dernière pierre tombale bon marché. Elle est dévotion. Ca existe. C'est impressionnant.
  On arrive et l'odeur de sa maison est caractéristique de la maison de vieux. Cette vieille cire qui n'existe plus et qui prend à la gorge. On se regarde avec ma soeur, "comme chez mémé ...", des années que je n'ai pas senti ça. Nerveusement, ça commence à nous faire marrer. Comme si c'était trop de noir foncé toute la journée et que là, cette petite dame pleine d'entrain qui se met à chanter des "Jésuis la la la" avec une conviction sans faille en battant la mesure, c'est trop. Une décompression chatouilleuse. Le vieux napperon sur la table, les bibles, les bibelots de saintes vierges, la panoplie du bon Dieu et elle qui ne s'arrêtent plus dans ces "lalalala JéEEEsUUUUs !". Pas possible. Oh je l'aurais bien prise dans mes bras pour lui dire, on a besoin de gens comme vous, Eglise ou pas, vous êtes formidable. C'est ce qu'elle aurait mérité d'entendre. Mais je ne peux que pouffer comme un débile. Les nerfs ont changé de manière de s'exprimer d'une seul coup - erreur d'aiguillage. Tout le monde un tant soit peu coquin a connu un pote qui avec qui le moindre regard complice pouvait déclencher un fou rire irrésistible, surtout quand il ne fallait surtout pas se marrer. Genre en classe. Genre maintenant. Depuis tout petit avec ma soeur, nous avons cette complicité de la rigolade. Rien que de sentir que ma soeur a envie de se marrer, déjà ça me chatouille. La voilà qui ressurgit du fin fond du trou noir. On se prend un fou rire imparable. Et plus on rigole, et plus la petite dame met tout son être dans ses chansons à la Jésus revient lalalala, Oh putaine elle va sortir le sirop d'anthésite, cette espèce de Coca sans bulles à la réglisse que nous servait toujours mémé. C'est un sketch. lalalaJésus par-ci Jésus par-là ! Et allez qu'elle met un CD dans la platine avec une espèce de chorale de bonnes soeurs, du gospel tout blanc et tout moi. Oh my god ! C'est affreusement comique la façon qu'elle a de rechanter par-dessus avec sa voix de pinson vindicatif. Elle donne tout !
  J'essaie de ne pas croiser le regard de ma soeur, j'ai le hoquet tellement je me retiens de rire. Et plus ce petit bout de dame s'affaire pour nous organiser les chants de la cérémonie, plus on a envie de lui montrer notre reconnaissance, plus le fou rire est impossible à réprimer."



Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi, Mathias Malzieu.

Du même auteur : La Mécanique des coeurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Catgirl - dans Citations
commenter cet article

commentaires

:0010:Liliflore:0091: 26/09/2009 17:18


j'ai l'impression que ce livre n'engendre pas la mélancolie. Cet épisode du fou rire, effectivement cela me rappelle quelques fous rires que les autres ne comprennent absolument pas si ils ne sont
pas dedans. Bon samedi avec des bigs bises


Catgirl 27/09/2009 20:54


non, pas de mélancolie, juste une manière de montrer que chacun fait comme il peut pour dépasser, surmonter sa peur, son chagrin, sa douleur ... en montrant que la
réalité, c'est que malgré la souffrance, on ne peut pas aller contre la vie

pleins de bisous Lili !


DID 26/09/2009 14:15


En hommage au G20 j'imagine.
Bisous ma Cat


Catgirl 27/09/2009 20:53


je suis déconnectée des infos mon pauvre Did, je n'ai plus de tv depuis je ne sais plus combien de temps ;)
depuis, j'écoute france inter et depuis, c'est bizarre mais mon cerveau est moins encombrée de choses stupides ;)

par contre, le week end, je suis encore plus déconnectée lol je vais retourner m'informer chez toi ;)

bisous mon Did


Dam 26/09/2009 10:09


Joli passage ici, ce samedi...

Un bel extrait de vie ;)

Bisous


Catgirl 27/09/2009 20:46


oui, un bel extrait de vie, raconter comment on arrive malgré soi à dépasser certains moments particulièrement difficiles

bisous


Mon Grenier