Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 12:15



Le livre :

Deux amis possèdant tous les deux un animal. L'un un chien, l'autre un chat. Un jour, l'Etat décide que seuls les chiens et les chats bruns ont le droit d'exister. Les deux amis doivent faire euthanasier leurs animaux. Ils se plient à la loi, parce que c'est la loi. La vie suit son cours, et comme chacun d'eux aiment les animaux, ils reprennent respectivement un chien et un chat, en veillant à se conformer à la LOI, leur animal sera donc BRUN.
Tout ce qui est brun est le meilleur.
Seulement un jour, s'être conformé à la loi ne suffit plus, on devient coupable d'avoir possédé ce qui est aujourd'hui interdit par la loi.


Ce que j'en ai pensé :

Un livre court, seulement dix pages, mais d'une efficacité sans pareil. Des mots simples, avec une situation simple. Tout le monde peut comprendre ce qui est dit dans ce livre, tout le monde, les enfants, les adultes.

Doit-on accepter toutes les lois, même les plus stupides ? Doit-on accepter ce qui nous paraît étrange et sans fondement ? Peut-on faire croire aux gens que ce qui est brun est meilleur, plus intelligent que ce qui est blond, roux, chatains ? Que ce qui est blanc, jaune, bleu ou que sais-je ?

On pourrait croire qu'avec la Seconde Guerre Mondiale, le nazisme, le communisme même, les gens ne se laisseraient plus faire. Oui, on pourrait le croire. Mais le capitalisme manipule les gens de manière toute aussi sournoise. On abrutit les gens, on les déleste, avec leur consentement, de toute esprit critique, on en fait de gentils citoyens, on leur demande leur opinion en choisissant des questions les coinçant, dans leur réponse ... tout n'est que manipulation d'opinions.

Celui qui doute, qui réfléchit, qui remet en cause devient un citoyen dangereux, et pourtant, c'est celui-la même qui pourra faire changer les choses.

Nous venons de célébrer la chute du mur de Berlin. On nous abreuve de cette chute comme de l'avènement du capitalisme, de la chute du communisme, on nous dit "le mur de la honte est tombé" ... ah oui, celui-là, celui qui se trouvait à Berlin, mais les autres murs, "la fameuse ligne verte" en Israël, c'est aussi un autre mur de la honte, et celui de Chypre, et tous les autres, autant de murs de la honte dont on choisit sciemment de taire l'existence, en ces temps de commémoration.

Ce livre met en garde contre ce que l'on nous impose, l'air de rien. Au départ, une mesure qui peut paraître sans conséquence, qui, finalement ne peut pas faire de mal, mais il ne faut pas oublier, que ce sont des grains de sable qui enrayent les machines, des gouttes d'eau qui deviennent des océans ... l'effet papillon.

Nous approchons des fêtes de fin d'année. Le travail du dimanche, les jours fériés, ressurgit. Je suis contre. Absolument contre. Il y a déjà suffisamment de professions qui doivent travailler ces jours là, pour des raisons de service public (hôpitaux, pompier, police, gendarmerie et j'en passe) pour que l'on oblige d'autres gens à travailler ces jours là. Est-ce vital qu'un magasin de vêtements soit ouvert un dimanche ? N'y a-t-il pas tous les autres jours de la semaine pour faire ses courses de Noël ?
Et les gens qui travaillent ces dimanches là, ces jours fériés là, eux, quand ont-ils le temps de faire leurs courses de fin d'année ?
Et ces gens qui veulent hanter les magasins ces jours-là, bien souvent dans l'unique but de se promener ... accepteraient-ils de sacrifier leur repos dominical, leur famille, à travailler parce que cela arrange les promeneurs (souvent discourtois d'ailleurs) ? J'en doute fort.

On ne doit pas tout accepter, on doit s'exprimer. Si l'on est dans un système meilleur que le communisme, si l'on a vraiment le droit à la liberté d'expression, alors utilisons le, et vraiment.

Ne pas tout accepter, car accepter des choses stupides, sous couvert que cela ne porte pas à conséquence, entrainera forcément des dérives qui nous seront préjudiciables !


Un petit livre simple qui a le mérite de faire réfléchir ! A mettre entre toutes les mains, et ce, sans restriction !!!





Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dam 23/11/2009 10:12


Oh, j'ai oublié d'écrire que l'image est la pochette du CD audio qui raconte cette même histoire. Je le signale parce que le dessinateur est Enki Bilal, qui a participé à mon goût pour la
BD depuis l'adolescence. Que ce dessinateur "yougoslave" ait donné une interprétation du texte n'est pas un hasard...

A bientôt de te relire avec intérêt ;)


Catgirl 23/11/2009 12:21


j'ai préféré cette pochette plutot que celle du petit livre, je la trouve tellement parlante.

bisous


Dam 23/11/2009 10:07


Merci pour cette lecture d'un lundi matin gris...

C'est très intéressant de voir comment tu t'es approprié ce petit récit.
Et de continuer à le faire vivre en le raccrochant à des faits actuels, à tes préoccupations, et à la difficile cohabitation entre les intérets individuels, particuliers et l'intérêt
collectif, général...

Bisous roses d'émotions ! 
 


Catgirl 23/11/2009 12:20


parce qu'il y a des choses qui, malgré le temps qui passe, reste malheureusement toujours d'actualité ...

bisous


Mon Grenier