Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 08:54

  Aujourd'hui, gouvernement et journalistes véhiculent une image fausse du professeur. Hier soir, France 2, journal de 20h, la grande messe du 20h, et qu'entends-je : " Pénurie de professeurs". Est-il sûr, Monsieur Pujadas, qu'il y a une pénurie de professeurs ... A-t-il bien fait son travail de journaliste, ou se contente-il d'abonder dans le sens du gouvernement ?

 

  Avant, oui, avant, il y avait un respect du professeur, une crainte du professeur, une reconnaissance du professeur. Aujourd'hui, grâce au travail du gouvernement, au relais qu'en fait le journaliste, cette profession et ceux qui la font sont mis à mal. Fini le respect, fini la reconnaissance.

 

  Nombre de professeurs s'interrogent sur leur place dans la société d'aujourd'hui. Ils ne sont plus entendus, ils ne sont plus écoutés, ils sont devenus les victimes d'un système politique écoeurant.

 

  Avant, pour être professeur, il fallait soit le diplôme CAPES soit préparer ce concours. Aujourd'hui, c'est une autre chanson. Luc Chatel réduit les effectifs. 35 000 départs en retraite pour la rentrée 2011. 17 000 seront remplacés par des professeurs certifiés, des gens qui auront suivi des études, des gens qui auront passé et réussi le concours. 16 000 postes seront purement et simplement supprimés. Ca, c'est la réalité. D'un côté, Luc Chatel détruit des emplois de professeurs certifiés et de l'autre, il se vante de recruter via l'ANPE, 17 000 professeurs, mais quel professeur ? sans formation ! sans diplôme ! Quelle légitimité auront ces professeurs ?

 

  J'ai bondi en entendant le mot "pénurie". Mais Monsieur Pujadas, quelle pénurie de professeurs y a-t-il en France ??? Aucune. Il s'agit d'une destruction volontaire d'emploi, pas d'une pénurie. Qu'est-ce qu'une pénurie ? Le manque de quelque chose qui est nécessaire ! Peut-on dire qu'en France il y a une pénurie, quand la cause de ce manque est du fait même de l'Education Nationale. NON. Personne n'a le droit de parler de pénurie de professeurs. Luc Chatel, le gouvernement saborde purement et simplement l'Education Nationale. Luc Chatel et cie brade l'éducation de nos enfants. Il est plus facile de maintenir la population dans une certaine ignorance plutôt que de l'instruire.

 

  Ce qui est honteux, aujourd'hui, c'est que d'un côté, il est évident que nos enfant sont en grande difficulté, ils ne savent plus lire ou presque, ils ne savent plus écrire, ils ne savent plus ce que le mot "apprendre" veut dire, ils ne savent plus rien, et ils s'imaginent que tout est de la faute du professeur, de l'école.

 

  Réveillez-vous ! Indignez-vous ! Parents, élèves, professeurs !!! Ne laissons pas le gouvernement faire de nos enfants des adultes ignorants, sans esprit critique, abrutis par les jeux vidéo, la société de consommation ! Battez-vous contre l'abêtissement générale ! N'oubliez pas que les enfants d'aujourd'hui seront les adultes de demain ... Quel avenir pour eux ???

 

  La veille, j'entendais Madame Claude Greff, sur I-TV, dans l'émission d'Audrey Pulvar, expliquer que non, le budget de l'Education Nationale ne diminuait pas. Pire, elle expliquait que si l'on détruisait des postes de professeurs aujourd'hui, c'était pour mieux revaloriser le traitement des professeurs en fonction. Merci Madame Greff de véhiculer l'image d'un professeur individualiste avide d'argent.

 

  Interrogez les professeurs autour de vous, demandez-leur leur salaire au début de leur carrière, demandez-leur leur salaire dix ans après, demandez-leur ce qu'ils gagnent.Vous risquez d'avoir des surprises ! Intéressez-vous à ce métier, ne voyez pas seulement les semaines de vacances, ne les réduisez pas à ça, ne les réduisez pas à leur nombre d'heures en présence des enfants ! Il y a les copies à corriger, les cours à préparer, les recherches à faire pour rester au niveau, il y a le travail à la maison, souvent au détriment de la vie familiale !

 

  Certains professeurs gagnent aujourd'hui moins que lorsqu'ils ont commencé leur carrière. Le traitement d'un professeur n'est pas indexé sur le coût de la vie, son traitement n'augmente pas en même temps que le smic ... NADA.

 

  Donc aujourd'hui, fi des professeurs certifiés, ils disparaîtront à coup sûr, merci Monsieur Luc Chatel ! Merci Monsieur Sarkozy ! Fi du diplôme de professeur certifié ! Maintenant, n'importe qui peut se présenter à l'ANPE et postuler au poste de professeur ! N'importe qui ! Faisons entrer les loups dans la bergerie. Et oui, vous Madame, oui, vous la dame du reportage, qui passiez l'entretien d'embauche pour être professeur d'Allemand ! Oh le beau discours sur le beau métier d'enseignant  ! Avez-vous des enfants ? Connaissez-vous réellement ce métier ? J'en doute ... Idéaliser le métier de professeurs pour donner des enseignants réfractaires, contestataires une image de raleurs jamais satisfaits, inconscients de leur chance, cela relève de la honte. Monsieur Luc Chatel ne semble visiter que les établissements modèles. Va-t-il dans les collèges à problème, où les rapports d'incident des professeurs sont mis à la poubelle par l'équipe éducative ? Va-t-il dans les écoles où le CPE est plus préoccupé par la couleur de la fiche du rapport que par le rapport lui-même ? Va-t-il dans les lycées où les élèves se permettrent d'insulter les professeurs sous prétexte que ...?

 

  A force de mentir sur les professeurs, vous leur avez enlevé leur légitimité, vous leur avez enlevé le respect qui leur est dû. Et non, si les élèves s'ennuient à l'école, ce n'est pas de la faute du professeur, c'est de la faute de la société qui est sans cesse à proposer des gadgets aux enfants, aux ados ; c'est aussi la faute des parents qui n'éduquent plus, qui veulent être aimé de leurs enfants, qui ne disent plus NON, qui laissent faire. Est-ce aux professeurs d'apprendre que l'on dit "bonjour, merci, aurevoir" ou est-ce le rôle des parents ??? Quel est le rôle des professeurs : enseigner une matière, et non pas enseigner les bonnes manières !!!

 

Un autre problème se pose dans ce recrutement massif, des "sans diplômes", quel sera leur statut ??? Que va devenir le statut de fonctionnaire ?

 

Interrogez-vous ! Inquiétez-vous ! Réfléchissez !!! L'avenir ne s'annonce rose pour personne ...

 

 

Parents inquiétez-vous ... moi, je m'inquière ... en tant que femme de professeur ... mais surtout en temps que maman.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article

commentaires

Hexagone 12/08/2011 17:55



Vous êtes gentil de regarder les journaux télévisés ' animés " par des journalistes incompétents. S'il fallait relever toutes les inepties et le manque de rigueur relevés à chaque édition on n'en
finirait pas.


Bon courage à tous les profs.



Catgirl 16/08/2011 14:22



le problème, c'est que ces journalistes incompétents véhicules des inepties qui sont vues et entendues par le grand nombre ... et qui, malheureusement, créées
des appriories et souvent des mensonges ... doit-on se taire ? doit-on dénoncer ? ...


Parfois, quand trop c'est trop, il vaut mieux l'ouvrir ...



Litllte Cat 11/08/2011 11:27



OOOOOOOOOOO Franchement, on va où là????



Catgirl 04/09/2011 15:38


vi hein, on va ou ???


Nath 16/06/2011 20:08



Et le sort des TZR?? ces vacataires déguisés qui bouchent les trous ? Je m'y retrouve après avoir obtenu une mutation dans le calvados , 17 ans d'ancienneté et ua 10 e échelon, je perds toute mon
ancienneté sans espoir de retrouver un poste fixe un jour. Du coup, je viens de perdre toutes envies de m'investir dorénavant dans ce métier que j'adorais...



Catgirl 26/06/2011 18:01



mon mari a été tzr pendant 11 ans, il a un poste fixe depuis seulement un an ... et même pas toutes ses heures dans le même établissement...


le gouvernement saborde l'éducation nationale et par là même l'éducation de nos enfants ...



Mon Grenier