Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 11:56

Sans titre 2

Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 16:24

 

miroirdel--me.jpg

 

 

 

De l'incompréhension de voir des gens se prétendre sincèrement émus devant les monstruosités faites par les nazis, et prétendre que le FN sauvera la France de tout ... sauf d'eux ...

 

De l'incohérence de ce qui les touche et de ceux qu'ils rejettent !

 

De l'incompréhension et de l'incohérence, de tous ces gens qui rejettent un système qu'ils prétendent "d'assistés" parce qu'on leur refuse ce même prétendu "assistanat" !

 

 

 

Questions :

 

  1. + Votent-ils "front national" pour devenir eux-mêmes les assistés qu'ils conspuent ?
  2. + Haissent-ils ceux qu'ils jalousent ?
  3. + Ont-ils conscience des incohérences entre ce qu'ils prétendent être et leurs convictions ?
  4. + Sont-ils vraiment persuadés que ce qui n'est pas français est pourri ?

 

Et la tolérance, la conscience que nous sommes citoyens d'un pays (soi-disant normal) juste par "accident", le droit à avoir la chance de vivre autre chose, le droit d'exister tout simplement ?

 

 

Incompréhension, incohérence ... et si tout ceci n'était qu'égoïsme pure ?

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 08:54

  Aujourd'hui, gouvernement et journalistes véhiculent une image fausse du professeur. Hier soir, France 2, journal de 20h, la grande messe du 20h, et qu'entends-je : " Pénurie de professeurs". Est-il sûr, Monsieur Pujadas, qu'il y a une pénurie de professeurs ... A-t-il bien fait son travail de journaliste, ou se contente-il d'abonder dans le sens du gouvernement ?

 

  Avant, oui, avant, il y avait un respect du professeur, une crainte du professeur, une reconnaissance du professeur. Aujourd'hui, grâce au travail du gouvernement, au relais qu'en fait le journaliste, cette profession et ceux qui la font sont mis à mal. Fini le respect, fini la reconnaissance.

 

  Nombre de professeurs s'interrogent sur leur place dans la société d'aujourd'hui. Ils ne sont plus entendus, ils ne sont plus écoutés, ils sont devenus les victimes d'un système politique écoeurant.

 

  Avant, pour être professeur, il fallait soit le diplôme CAPES soit préparer ce concours. Aujourd'hui, c'est une autre chanson. Luc Chatel réduit les effectifs. 35 000 départs en retraite pour la rentrée 2011. 17 000 seront remplacés par des professeurs certifiés, des gens qui auront suivi des études, des gens qui auront passé et réussi le concours. 16 000 postes seront purement et simplement supprimés. Ca, c'est la réalité. D'un côté, Luc Chatel détruit des emplois de professeurs certifiés et de l'autre, il se vante de recruter via l'ANPE, 17 000 professeurs, mais quel professeur ? sans formation ! sans diplôme ! Quelle légitimité auront ces professeurs ?

 

  J'ai bondi en entendant le mot "pénurie". Mais Monsieur Pujadas, quelle pénurie de professeurs y a-t-il en France ??? Aucune. Il s'agit d'une destruction volontaire d'emploi, pas d'une pénurie. Qu'est-ce qu'une pénurie ? Le manque de quelque chose qui est nécessaire ! Peut-on dire qu'en France il y a une pénurie, quand la cause de ce manque est du fait même de l'Education Nationale. NON. Personne n'a le droit de parler de pénurie de professeurs. Luc Chatel, le gouvernement saborde purement et simplement l'Education Nationale. Luc Chatel et cie brade l'éducation de nos enfants. Il est plus facile de maintenir la population dans une certaine ignorance plutôt que de l'instruire.

 

  Ce qui est honteux, aujourd'hui, c'est que d'un côté, il est évident que nos enfant sont en grande difficulté, ils ne savent plus lire ou presque, ils ne savent plus écrire, ils ne savent plus ce que le mot "apprendre" veut dire, ils ne savent plus rien, et ils s'imaginent que tout est de la faute du professeur, de l'école.

 

  Réveillez-vous ! Indignez-vous ! Parents, élèves, professeurs !!! Ne laissons pas le gouvernement faire de nos enfants des adultes ignorants, sans esprit critique, abrutis par les jeux vidéo, la société de consommation ! Battez-vous contre l'abêtissement générale ! N'oubliez pas que les enfants d'aujourd'hui seront les adultes de demain ... Quel avenir pour eux ???

 

  La veille, j'entendais Madame Claude Greff, sur I-TV, dans l'émission d'Audrey Pulvar, expliquer que non, le budget de l'Education Nationale ne diminuait pas. Pire, elle expliquait que si l'on détruisait des postes de professeurs aujourd'hui, c'était pour mieux revaloriser le traitement des professeurs en fonction. Merci Madame Greff de véhiculer l'image d'un professeur individualiste avide d'argent.

 

  Interrogez les professeurs autour de vous, demandez-leur leur salaire au début de leur carrière, demandez-leur leur salaire dix ans après, demandez-leur ce qu'ils gagnent.Vous risquez d'avoir des surprises ! Intéressez-vous à ce métier, ne voyez pas seulement les semaines de vacances, ne les réduisez pas à ça, ne les réduisez pas à leur nombre d'heures en présence des enfants ! Il y a les copies à corriger, les cours à préparer, les recherches à faire pour rester au niveau, il y a le travail à la maison, souvent au détriment de la vie familiale !

 

  Certains professeurs gagnent aujourd'hui moins que lorsqu'ils ont commencé leur carrière. Le traitement d'un professeur n'est pas indexé sur le coût de la vie, son traitement n'augmente pas en même temps que le smic ... NADA.

 

  Donc aujourd'hui, fi des professeurs certifiés, ils disparaîtront à coup sûr, merci Monsieur Luc Chatel ! Merci Monsieur Sarkozy ! Fi du diplôme de professeur certifié ! Maintenant, n'importe qui peut se présenter à l'ANPE et postuler au poste de professeur ! N'importe qui ! Faisons entrer les loups dans la bergerie. Et oui, vous Madame, oui, vous la dame du reportage, qui passiez l'entretien d'embauche pour être professeur d'Allemand ! Oh le beau discours sur le beau métier d'enseignant  ! Avez-vous des enfants ? Connaissez-vous réellement ce métier ? J'en doute ... Idéaliser le métier de professeurs pour donner des enseignants réfractaires, contestataires une image de raleurs jamais satisfaits, inconscients de leur chance, cela relève de la honte. Monsieur Luc Chatel ne semble visiter que les établissements modèles. Va-t-il dans les collèges à problème, où les rapports d'incident des professeurs sont mis à la poubelle par l'équipe éducative ? Va-t-il dans les écoles où le CPE est plus préoccupé par la couleur de la fiche du rapport que par le rapport lui-même ? Va-t-il dans les lycées où les élèves se permettrent d'insulter les professeurs sous prétexte que ...?

 

  A force de mentir sur les professeurs, vous leur avez enlevé leur légitimité, vous leur avez enlevé le respect qui leur est dû. Et non, si les élèves s'ennuient à l'école, ce n'est pas de la faute du professeur, c'est de la faute de la société qui est sans cesse à proposer des gadgets aux enfants, aux ados ; c'est aussi la faute des parents qui n'éduquent plus, qui veulent être aimé de leurs enfants, qui ne disent plus NON, qui laissent faire. Est-ce aux professeurs d'apprendre que l'on dit "bonjour, merci, aurevoir" ou est-ce le rôle des parents ??? Quel est le rôle des professeurs : enseigner une matière, et non pas enseigner les bonnes manières !!!

 

Un autre problème se pose dans ce recrutement massif, des "sans diplômes", quel sera leur statut ??? Que va devenir le statut de fonctionnaire ?

 

Interrogez-vous ! Inquiétez-vous ! Réfléchissez !!! L'avenir ne s'annonce rose pour personne ...

 

 

Parents inquiétez-vous ... moi, je m'inquière ... en tant que femme de professeur ... mais surtout en temps que maman.

 

 

 

Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 15:12

miroirdel--me.jpg

 

Nous vivons dans une société où la femme enceinte peut être l'objet de bien des soucis.

 

Au travail, elle devient vite un handicap, et on ne manque pas de lui faire sentir. Et contrairement à ce que l'on pourrait penser, cela ne vient pas obligatoirement d'un homme.

 

 

La femme serait-elle le pire ennemi de la femme enceinte ?

 

 

A la fois à son bonheur de futur maman, la femme enceinte doit gérer ses propres angoisses par rapport à sa maternité naissante, tout en continuant à travailler d'arrache-pied, comme si de rien, parce qu'être enceinte n'est pas une maladie.

 

Au fur et à mesure de sa grossesse, ses craintes changent ,évoluent. Certaines disparaissent, d'autres apparaissent. C'est tout un changement conscient qui se produit en son sein. Et pourtant, la femme enceinte doit continuer à travailler, parce qu'à coeur vaillant rien d'impossible.


Sauf que, les semaines passent, le corps change, l'esprit évolue, et parallèlement, l'environnement professionnel refuse ses changements, choisit de les minimiser, voire de les occulter.Après tout, si le médecin ne nous prescrit pas un arrêt de travail, c'est que l'on peut continuer à faire le même travail, de la même manière.

 

Sauf qu'à un moment, la femme enceinte ne peut plus tout mener de front, de face. Le travail, les remous qui l'animent, les peurs aussi.

 

Il est surprenant de découvrir que les femmes peuvent être le pire ennemi d'une femme enceinte. Heureusement pas toutes. Il est surprenant de découvrir qu'à notre époque, dans notre société, la femme enceinte, malgré les lois, malgré ses droits, malgré son état, est encore considérée comme un handicap au sein du travail.

 

Oh bien sûr, "elles" ne le font pas exprès, elles ne se rendent pas compte. Et c'est sans doute ce que je trouve le plus grave dans notre société individualiste. Elles ne se rendent pas compte. Et le pire, c'est que c'est "elles" sont elles-mêmes des mères, des grands-mères. Auraient-elles oublié que chaque grossesse est unique ? Auraient-elles oublié que chacun est différent ? Auraient-elles oublié que leurs grossesses ont toutes été différentes, que celles de leurs propres enfants est aussi différentes de celles qu'elles ont vécues ?

 

 

La femme peut être bien plus méprisante qu'un homme, plus cruelle aussi, plus intolérante envers une autre femme.

 

 

Alors, femmes enceintes, armées vous de courage, car il en faut beaucoup plus qu'on ne peut imaginer, quand il faut vivre une grossesse en société, au travail, et bien sûr dans son corps et dans son coeur.

 

 

 

Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 17:50

miroirdel--me.jpgA un moment de la grossesse se pose la question de savoir ou pas le sexe du bébé.

 

Certains prônent la  surprise de la naissance. D'autres, dont je fais partie avec mon chéri, décident de savoir. Les spécialistes ont des opinions différentes sur le sujet. Certains ne jugent pas, laissant aux parents le libre choix de savoir ou pas. D'autres sont carrément contre le savoir. Derrière cela, la crainte que l'enfant ne soit pas celui qu'on a rêvé, espéré. Certains spécialistes pensent que cette déception peut entrainer un désintéressement pour la suite de la grossesse voire du bébé lui-même.

 

Cela m'interroge donc sur la raison pour laquelle nous faisons un enfant ; un clône de nous-même ? un prolongement de nous-même ? celui qui accomplira ce que nous n'avons pas osé / pas été capable / le porteur de nos rêves entravés ?avoir un héritier ?

Ou bien, un être fait de l'amour de deux personnes, considéré, dès sa conception, comme une personne entière, qui sera un peu de nous, un peu du monde qui l'entoure, et surtout beaucoup de lui-même.

 

Savoir ou pas ?

- Savoir pour donner encore plus d'identité à cette personne, peu importe ce qu'il est, bénéficiera de tout notre amour.

- Ne pas savoir, pour garder jusqu'à ce qu'il décide de faire son entrée dans le monde, ce mystère de la conception, de la naissance.

 

Au final, peu importe, il n'y a que deux personnes qui sont en droit de décider de savoir ou pas, ce sont les parents du bébé ...

 


 


 


Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 08:27

miroirdel--me.jpgPour qu'une rencontre, de quelque nature qu'elle soit, aboutisse sur une relation, il faut, au delà de tout autre chose, à mon sens, deux choses : se donner une chance d'être heureux, tout en osant prendre le risque d'être malheureux.

Car nul ne peut être sûr de sur quoi peut / va déboucher une rencontre, et sans oser, il est certain qu'elle n'aboutira à rien.

 

 


Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 08:05

A la télévision vous dérange ...


N'hésitez pas,


télécommande

Appuyez sur le bouton rouge !



Ne laissez pas la télévision prendre le pouvoir.

La vraie vie n'est pas dans cette boite.
Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 15:25
miroirdel--me.jpg"La migration est inséparable de l'Histoire des Hommes. Ell prend tout de même en ce début de millénaire une dimension nouvelle : on compte aujourd'hui 200 millions de migrants dans un monde où tout circule sans entraves - sauf les hommes. La France n'est pas un isolat. Et en matière d'immigration, son histoire est au choix celle du droit du sol ou celle des infamies de Vichy. L'identité nationale est aussi faite des réponses intelligentes ou détestables qui ont été données quelquefois à des problèmes inédits. On ne se dispensera pas de réfléchir aujourd'hui au statut des migrants, au moins à l'échelle européenne."


Extrait : Une Exception française ?
Avant-propos, numéro 46 Les collections de l'Histoire
,
Trimestre Janvier 2010, Les Grandes Migrations.


Note personnelle :

  A l'heure où le Gouvernement Sarkozy, avec son Ministre Eric Besson (ancien socialiste, rappelons-le) ne trouve rien d'autre que de nous abreuver d'une question sur l'Identité Nationale et ce qu'elle représente pour les Français, au moment même où ce dit gouvernement décide de brader notre Histoire et son enseignement au sein de l'Education, Histoire qui est le fondement même (sans doute) de notre Identité Nationale, nous pouvons nous interroger sur l'intelligence de ce débat.

  A l'heure où un français né en France, ayant la nationalité française, mais  né de parents étrangers doit prouver sa nationalité, un climat de suspicion dangereux s'installe chez nous. Demandons-nous à notre Président de la République de prouver qu'il est bien Français, lui, fils d'émigré, il me semble ...

  Qui peut réellement se vanter d'être un Français de souche, de pure souche (si cela signifie réellement quelque chose), dans un pays, où, il y a quelques générations, la bourgeoisie, l'aristocratie se vantaient de descendre des Francs alors que le peuple ne pouvait descendre que des Gaulois ... ?

  Encore une fois, comme souvent depuis quelques années, le Gouvernement se trompe de débat ...





 



Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 11:59
Je regardais le best of du Grand Journal de Denisot.

Justine Levy a fait parti des invités pour la sortie de son dernier roman dans lequel elle évoque le décès de sa mère, au moment où elle-même se retrouve enceinte. Alors que le journaliste lui demande si, finalement, sa mère n'était pas une mauvaise mère, celle-ci lui répond qu'elle a sa part de responsabilité dans le comportement de cette dernière, que pour qu'il y ait des mauvaises mères, il faut qu'il y ait de mauvaises filles.

Ce propos m'a fait bondir. Que peuvent penser, en entendant cela, les enfants qui sont battus, innocents, démunis ? Doivent-ils penser qu'ils sont responsables du comportement de leurs parents ? Doivent-ils penser que les coups, la violence verbale sont mérités parce que les mauvais parents n'existent que parce qu'il y a de mauvais enfants ?

Je pense que Mlle Levy devrait sortir de son cocoon, sortir de ses belles petites idées. Il est trop facile d'endosser une culpabilité qui n'est pas la sienne. Plutôt que de se flageler en public, elle devrait plutôt s'interroger sur le fait que, c'est probablement parce que sa mère n'était pas une "bonne" mère (à chacun de mettre derrière ce mot ce qu'il a envie, en fonction de ce qu'il attend de sa propre mère), qu'elle est devenue une mauvaise fille ...
De la même manière que le comportement de certains enfants, conduisent certains parents à baisser les bras ...

Rien n'est totalement défini, définitif en somme ... mais non, je ne peux accepter d'entendre que s'il y a de mauvaises mères, c'est parce que leurs filles sont mauvaises, ça je ne le peux !


Memo autour du sujet ICI et LA ...

Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 14:00
Cet été, nous avons beaucoup vadrouiller, nous surprenant à rêver de la maison qui abritera notre amour, qui deviendra notre nid.



Mer-les-Bains, juillet 2009.



En attendant, dix ans après sa création, nous avons décidé de rejoindre les quelque un million et plus de personnes qui ont fait ce choix.






Nous nous pacsons à l'instant même (14h), ce jour.


Dam et Cat.








Repost 0
Published by Catgirl - dans Je vous dis
commenter cet article

Mon Grenier